En détail

Les cellules du liquide amniotique peuvent devenir des substituts des cellules vitales

Les cellules du liquide amniotique peuvent devenir des substituts des cellules vitales


Les cellules souches présentes dans le liquide amniotique autour du fœtus peuvent être la clé de nouveaux traitements médicaux, elles peuvent devenir des remplacements de cellules vitales, comme celles du cerveau ou du foie.
Ces cellules nouvellement découvertes, si elles se développent dans un certain environnement, peuvent former des tissus adultes et devenir des cellules graisseuses, osseuses, cérébrales, musculaires, vasculaires ou hépatiques.
Transplantées dans le cerveau d'une souris, les cellules souches du liquide amniotique humain deviennent des cellules fonctionnelles du cerveau. Après avoir été insérées dans les os et traitées correctement, les cellules souches de souris sont devenues des cellules osseuses.
Ce sont les résultats d'une étude réalisée par le médecin Anthony Atala, directeur de l'Institut de médecine régénérative de l'Université de Wake Forest à Winston-Salem.

Les cellules souches du liquide amniotique sont supérieures, en termes de développement, aux cellules des embryons. Ces dernières ont tendance à croître à un rythme accéléré et à former des tumeurs, tandis que les cellules souches n'ont pas formé de tumeurs en recherche. Un autre avantage est que les cellules souches proviennent du liquide amniotique, qui est quand même éliminé, par rapport aux cellules embryonnaires qui font partie d'un embryon qui va vivre.
Pendant l'amniocentèse, les médecins peuvent prélever une petite quantité de liquide amniotique à travers une aiguille de seringue insérée dans l'utérus à travers l'abdomen, en s'orientant à l'aide d'ultrasons.
Ceci est fait pour vérifier si le fœtus a des malformations génitales ou des maladies graves, telles que le syndrome de Down.
Les cellules de ce fluide constituent la base d'une recherche qui semble révolutionner le monde médical.
Source: www.sfatulmedicului.ro


Vidéo: La poche des eaux, kézaco ? - La Maison des maternelles #LMDM