Information

Les bébés protègent les mères du cancer du sein

Les bébés protègent les mères du cancer du sein



Une nouvelle étude a conclu que la naissance d'un bébé réduit le risque de cancer du sein car ces cellules protectrices sont transférées du ventre du bébé à sa mère.
Des chercheurs de Seattle ont étudié 82 femmes, dont 35 ont reçu un diagnostic de cancer du sein pour tester la théorie selon laquelle les cellules fœtales, appelées micromérismes fœtaux, pourraient protéger leur mère.
La plupart des études ont étudié les maladies auto-immunes, où les chimérismes ne semblaient pas très bons, mais de nombreuses femmes après la grossesse ont montré une amélioration.
Ils ont probablement pour fonction d'éliminer les cellules cancéreuses du corps et une autre possibilité est qu'ils peuvent réparer les tissus.
L'équipe de chercheurs de l'Université de Washington et Fred Hutchison du Seattle Cancer Research Center ont prélevé des échantillons de sang pour l'ADN de chaque participant masculin, ce qui facilite beaucoup l'isolement d'un enfant de sexe féminin.
Ils disent qu'il n'y a aucune raison intrinsèque de croire qu'un enfant mâle protégera mieux la mère qu'une fille.
Les résultats ont montré que 14% de l'ADN masculin existe dans le sang des mères, contre 43%, qui existe dans le sang des mères des filles.
Les cellules fœtales restent dans le sang de la mère tout au long de la vie, offrant la protection nécessaire contre le cancer.
Laura Georgiana Moise
éditeur
3 octobre 2007