Information

FIV gratuite offerte par l'État aux couples infertiles

FIV gratuite offerte par l'État aux couples infertiles


A partir du 1er juin 2011, les couples infertiles pourront bénéficier d'une FIV gratuite par an de l'Etat roumain, jusqu'à 1500 euros pour un couple.

"Aujourd'hui, en Roumanie, il existe 19 unités de santé publiques et privées dans lesquelles des procédures de fécondation in vitro sont effectuées. Certes, le programme sera exécuté dans les 2 centres des unités sanitaires publiques, respectivement l'hôpital de gynécologie obstétrique" Panait Sarbu "( Giulesti Maternity) et l'hôpital clinique d'urgence du comté de Cluj - Napoca. Le programme pourra également s'exécuter dans les unités privées qui choisissent d'y accéder. Je mentionne que les institutions privées qui accèdent à ce programme ne pourront pas demander au patient, coplata », a déclaré Cseke Attila, ministre de la Santé.

Le budget alloué à la FIV pour 2011 est de 4 millions de lei et on estime qu'environ 800 couples en bénéficieront cette année.

Les critères à remplir pour recevoir une FIV gratuite de l'État

  • la future mère doit avoir entre 24 et 40 ans;

  • au moins l'un des partenaires doit être de nationalité roumaine et avoir une résidence permanente en Roumanie;

  • au moins l'un des partenaires doit avoir le statut d'assuré depuis au moins 24 mois;

  • le couple doit être marié depuis au moins 2 ans;

  • aucun des partenaires n'a d'enfants dans leur vie;

  • pour chaque couple, il n'y a qu'une seule procédure de FIV, qu'ils aient ou non eu une telle tentative;

  • réserve ovarienne dans les limites normales testées par FSH ou AMH (la femme a une réserve d'ovocytes);

  • couple autologue (exclut le don d'ovocytes, de sperme ou de mère porteuse);

  • l'indice de masse corporelle de la femme se situe entre 20 et 30 (critère ESHRE) - un rapport entre l'âge, la taille et le poids normal.

Les couples peuvent soumettre leur dossier aux centres qui participeront au programme MS gratuit à partir du 1er juin 2011.

Après analyse et approbation du dossier par une Commission nommée par arrêté ministériel, le ministère de la Santé paiera la procédure de fécondation in vitro en deux étapes: dans la première phase la procédure sera payée pour un montant de 1200 euros, et si la procédure est terminée à la naissance, le centre recevra une prime de 300 euros.

Tags Fécondation in vitro